Mont Valier

Descriptif : Cette jolie boucle permet de sillonner une partie du massif du Couserans, dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises, et de faire l’ascension du « Seigneur du Couserans », le Mont Valier. Très beaux lacs et petit glacier au programme ! (lire la suite) La première étape commence par longer la vallée du Ribérot sur environ 2 km, avant de bifurquer vers un de ses affluents, le ruisseau de Peyralade. Place alors à une très longue montée (plus de 1 000 m de dénivelé !), d’abord dans le bois de Peyralade où les pourcentages sont importants, puis au sein d’un espace plus ouvert où les bovins paissent, et enfin le long du ruisseau de Barlonguère, qu’on remonte jusqu’au port (col) du même nom. D’ici, la vue s’ouvre sur l’étang long, magnifiquement dominé par le pic de la Pale de la Clauère, qui culmine 500 mètres plus haut. La suite consiste à longer l’étang en question, parfois à l’aide de mains courantes, puis de prendre la direction du nord et de redescendre vers l’étang rond. Un dernier raidillon d’un petit kilomètre et le refuge est atteint. Coucher de soleil inoubliable. La deuxième étape, très courte, mène à l’emblématique sommet du Couserans, le mont Valier. Direction dans un premier temps le col de Faustin, où l’on domine le refuge et les estagnous (petits étangs) qui l’accompagnent. La vue s’ouvre aussi vers l’est, quand le temps est de la partie ! Reste une dernière montée facile pour atteindre le sommet. Une petite marche aérienne sur l’arête qui se situe à l’est permet de découvrir le glacier suspendu d’Arcouzan, le seul glacier du département de l’Ariège et le plus oriental des glaciers pyrénéens. En redescendant au col de Faustin, possibilité de s’offrir un petit « bonus » avec le mont du Petit Valier, accessible très rapidement. L’ultime étape se fera malheureusement pour nous dans le brouillard. Elle démarre par la seule montée du jour, jusqu’au col de Pécouch. Il s’agit de redescendre ensuite les Lauzets, des rochers lissés par un ancien glacier, et donc glissants par temps humide, en suivant bien les cairns car le marquage est peu présent ici. On arrive alors à la queue de l’étang de Milouga, situé juste en aval de celui d’Arauech. Puis ça descend tranquillement jusqu’au cap des Lauses, où une série de nombreux lacets nous attend le long du ruisseau d’Aouen. On débouche enfin en sous-bois, dans la verdoyante vallée du Muscadet, où plusieurs cascades se succèdent jusqu’à retrouver le Ribérot et le point de départ.

Type : trek
Lieu de départ : Pla de la Lau (Bordes-Uchentein)
Durée : 3 jours
Dénivelé positif/négatif total : 2765 m
Distance totale : 27 km
Date : Août 2022


Cliquez sur le visuel pour voir la carte

Etape 1 Pla de la Lau – Refuge des Estagnous :
Altitude mini : 940 m
Altitude maxi : 2403 m
Dénivelé positif : 1805 m
Dénivelé négatif : 520 m
Distance : 12 km
Télécharger trace GPX


Profil


Etape 2 Refuge des Estagnous – Mont Valier – Refuge des Estagnous :
Altitude mini : 2246 m
Altitude maxi : 2838 m
Dénivelé positif/négatif : 660 m
Distance : 4 km
Télécharger trace GPX


Profil


Etape 3 Refuge des Estagnous – Pla de la Lau :
Altitude mini : 940 m
Altitude maxi : 2462 m
Dénivelé positif : 300 m
Dénivelé négatif : 1585 m
Distance : 11 km
Télécharger trace GPX


Profil